Libre… Et lis ! Avec « La caste » de Laurent Mauduit

Nouvelle année… Même planning ! Parce qu’on ne change pas une équipe qui lit, ma DreamBookTeam rempile une fois encore, et au grand complet s’il vous plaît ! Composée de ma meilleure amie Laura, mon compagnon Franck, ma Maman Roseline et ma chère collègue Françoise, voilà quelques temps déjà que je les ai embrigadés dans ma folle aventure, ceci afin de partager avec vous leurs lectures conjuguées à leurs propres hobbies ! Cette fois-ci c’est au tour de Françoise de passer par ici, laquelle vous offre de plus larges horizons littéraires que moi qui ne lis pour ainsi dire que des romans… Alors qu’il y a tant et tant à découvrir et partager encore ! Aussi je lui cède la parole au travers de cette rubrique qui est la sienne pour un troisième article consacré à « La Caste« , un essai de Laurent Mauduit, paru aux éditions La Découverte !

La quatrième de couv’ en préambule…
 » En vingt ans s’est constituée en France une véritable oligarchie vertébrée notamment par l’Inspection des finances. Fonctionnant comme une caste, cette oligarchie capitaliste s’est installée pour durer, en occupant les postes clés de l’État, pour imposer ses vues et ses réformes néolibérales. Quelle est la vraie nature de ce pouvoir dont Emmanuel Macron est l’étendard ? Histoire de la trahison des élites publiques françaises.
L’accession au pouvoir d’Emmanuel Macron n’est pas seulement la conséquence d’un séisme historique, qui a vu l’implosion du Parti socialiste et du parti Les Républicains. C’est aussi l’aboutissement de l’histoire longue de la haute fonction publique, qui a cessé de défendre l’intérêt général pour se battre en faveur de ses seuls intérêts.
Pour comprendre cette sécession des élites publiques et décrypter les débuts du nouveau quinquennat, il faut savoir comment la caste a d’abord réalisé, grâce aux privatisations, un hold-up à son profit sur une bonne partie du CAC 40 ; puis comment, par le jeu des pantouflages ou de rétropantouflages, elle est parvenue à privatiser quelques-uns des postes clés de la République jusqu’à porter l’un des siens au sommet de l’Etat.
C’est cette enquête que La Caste s’applique à mener, en dressant l’état des lieux du système oligarchique français ; en se plongeant dans les combats engagés par les défenseurs de la République – en 1848, en 1936 ou encore en 1945 –, pour que celle-ci dispose enfin d’une haute fonction publique conforme à ses valeurs. « 

Le bouquin sous l’œil aiguisé de Françoise…
A noter en préambule que Laurent Mauduit est l’une des plumes du site Médiapart. Et ce dernier nous enseigne ici les rouages de la République tels qu’ils se présentent de plus en plus… Pourquoi la République se trouve ainsi fragilisée ? Parce qu’une caste, c’est-à-dire une poignée d’hommes et de femmes issue des mêmes parcours d’excellence (Science Po, ENS, ENA), s’est accaparée – au fil des années mais depuis bien longtemps déjà – les avantages financiers et la gouvernance occulte de l’Etat.
Dans cet ouvrage extrêmement bien documenté et pertinent, l’auteur analyse comment la mainmise d’un grand corps de l’Etat, formant des clercs, en principe au service de la chose publique, en est venue à devenir un club d’entraide entre copains de promotion pour se partager au gré des changements, les postes d’influence dans le public comme dans le privé : Que ce soit dans la sphère de Bercy, à la manœuvre en matière de politique économique, ou bien les postes de directions dans les banques et autres officines financières, le tout via d’incessants transferts et quelle que soit l’alternance politique.
Dans cet essai l’auteur analyse la façon dont la déontologie s’est perdue, dont les conflits d’intérêts ont été ignorés ou occultés, dont les actifs de l’Etat ont été pillés en toute connaissance de cause par des clercs pervertis qui ont transformé la maxime de « servir » en « se servir ». Des entreprises du CAC40 aux banques en passant par les puissants organismes publics tels que la CDC, la bande des copains de l’inspection des finances a fait main basse sur tout… Au final, Laurent Mauduit a même analysé la manœuvre la plus audacieuse de la mainmise sur le politique avec le brillantissime exemple du Président actuel !!
Le mot pour conclure…
Le verdict est sans appel : Françoise a beaucoup aimé  ce livre. Selon elle c’est un ouvrage complet et enrichissant que tout le monde devrait lire absolument afin de garder les yeux ouverts et prendre ses distances, mais aussi réfléchir à la possibilité de contrecarrer pareille situation…

Laisser un commentaire