Chroniques 2018 Brutale de Jacques-Olivier Bosco

Un bouquin étonnant pour une héroïne détonante : « Brutale » de Jacques-Olivier Bosco, paru chez Robert Laffont et au format poche chez Pocket.
 
Le pitch : Lieutenant à la PJ de Paris, Lise Lartéguy a fort à faire entre ces corps de jeunes filles vierges qu’on retrouve vidés de leur sang et un peloton de gendarmerie sur lequel on fait feu à volonté. Seulement Lise Lartéguy n’est pas une flic comme les autres…
 
Voilà longtemps que j’entends parler de cet auteur, de ses romans, de leur mystérieuse enquêtrice… Voilà longtemps que j’attends de pouvoir le rencontrer pour la rencontrer ensuite… Seulement voilà : L’opportunité ne s’est jamais présentée et l’héroïne m’a toujours échappée… Et puis je suis tombée par hasard sur ce titre en furetant dans les allées de ma médiathèque préférée… Une occasion trop belle pour être loupée ! Je suis donc repartie munie du précieux titre, fin prête pour la fameuse confrontation avec cette enquêtrice qui semble hors du commun…
 
Hors du commun… C’est le moins que l’on puisse dire ! Et les mots me manquent justement pour le dire… Car au delà d’une intrigue nerveuse et pleine d’action, bien construite et rondement menée, l’auteur nous entraîne à la rencontre d’un personnage qui en impose et nous explose à la figure avant même qu’on ait pu réaliser.
Tel un sulfureux mélange entre Dexter et Black Mamba, Lise Lartéguy est effectivement brutale en plus d’être belle et intelligente, raison pour laquelle cette couverture et ce titre lui vont décidément comme un gant… De fer, cela va sans dire… Fonctionnant à l’adrénaline comme à l’instinct, sa personnalité impressionne et questionne tant ses pulsions sont aussi redoutables que ses poings. 
Mais derrière sa force se cache un esprit tourmenté, derrière son courage se camouflent des maux impossible à apaiser… Tandis que ses proches nous révèlent ce qui lui reste d’humanité… Un personnage complexe et fascinant s’il en est…  
Servie par une plume vive et efficace, un style percutant et musclé, la tension ne baisse jamais et la lecture ne s’en fait que plus intense et addictive au point de ne pas voir le temps passer…
 
En bref, un polar à la fois atypique et musclée, aussi décalé que son héroïne qu’on espère désormais retrouver !

Laisser un commentaire