Chroniques 2019 Ma folie la plus sage de Charlotte Orcival

Quand une auteure dont je suis addict m’offre un rail de coke romantique : « Ma folie la plus sage » de Charlotte Orcival, paru le 02 janvier 2019 aux éditions Harlequin.
 
Le pitch : Julia. Lenny. Une étudiante française. Un acteur britannique. Deux cœurs battant de chaque côté de l’Atlantique… Deux cœurs victimes d’un coup de foudre lors d’une rencontre à Paris… Paris, ville de l’amour, témoin privilégiée d’une nuit : Leur nuit, blottis l’un contre l’autre dans une chambre de bonne, petit nid d’amour protégé du monde… Tout un monde qu’il faudra pourtant affronter au petit jour, quand il s’agira de reprendre le cour normal de leur vie… Est-ce seulement possible…?
 
Ma très chère Charlotte… Les mots me manquent à l’heure de démarrer cette chronique… Oui, les mots me manquent là où les tiens sont magiques… Car une fois griffés de ta plume, ces derniers s’assemblent et s’animent pour donner vie à une histoire qui semblerait si banale et si simple sous l’encre de n’importe quel autre écrivain… N’importe quel autre, mais pas toi : Toi, tu leur offres une âme pour qu’ils s’éveillent, pour qu’ils s’adorent ou s’abîment au fil des rebondissements et  des chapitres, pour qu’ils nous portent, nous emportent et nous transportent au coeur même de cette histoire, aux côtés de personnages qu’il fait bon côtoyer…
Et pourtant le pari n’était pas gagné avec ces nouveaux-là, tu sais très bien pourquoi… Si j’avais su entrouvrir mon coeur à Jeanne et Stan le temps d’une nouvelle, aucun être de papier ne saurait à mes yeux remplacer mon couple préféré que forment Anna et Julien… Aussi ai-je vu d’un mauvais œil l’arrivée de Lenny, plus encore celle de Julia… Seulement ils sont de toi, ces personnages, et encore une fois tu as su les étoffer, leur apporter substance et sensibilité, leur infliger quelques blessures et autres fêlures, les faire vibrer d’émotions et moult sentiments… Les faire vivre, tout simplement : Et ça fait toute la différence…
Car la magie opère et mon petit coeur s’est ouvert, accueillant finalement Lenny et Julia pour vivre à leurs côtés cette captivante romance que tu as su imaginer… Une romance qui ne serait pas si belle sans ta plume toujours aussi pure, fluide et enivrante, ce style épuré, simple et authentique, mais tellement élégant… Une plume addictive aussi, à laquelle on ne peut résister une fois la première page tournée… Une plume qui a la classe en fait, et reflète tout le talent d’une auteure que j’apprécie tant…
 
En bref, il y avait tant d’autres choses à dire sur l’histoire en elle-même… Seulement « le coeur est libre quand il aime » : Ma très chère Charlotte, même Amélie Nothomb n’aurait mieux su s’y prendre pour m’envoûter…

Laisser un commentaire