Chroniques 2017 Panthéos d’Albine Tangre

Un “thriller fantastico-écologique” selon son auteure… Une histoire fascinante selon sa lectrice : “Panthéos” d’Albine Tangre, disponible dès aujourd’hui sur Amazon.
Le pitch : “Lorsqu’il fut clair que la nature ne se remettrait jamais du traitement que l’homme lui infligeait, Panthéos se réveilla et entra dans une colère noire. Ce n’était pas la première fois qu’il provoquait le déclin d’une espèce ou d’une civilisation trop envahissante. Mais, puisque l’Humain était réputé être intelligent, un ultimatum lui serait posé. Une dernière chance de vivre en harmonie avec ses semblables co-terriens, ou alors il serait annihilé à tout jamais.”
Une fois n’est pas coutume, mais je me contenterai ici de cette citation issue du prologue en guise de résumé. Je tiens en effet à ne pas trop vous en dire, ceci afin de vous laisser la pleine et entière découverte de cette histoire bigrement originale et pourtant pleine de bon sens. Mais surtout… Et bien figurez-vous que j’adore tout simplement cet extrait… Il dit juste ce qu’il faut, sans trop en cacher, sans trop en dévoiler, reprenant pourtant avec audace tout le propos de ce récit… En un mot, il est parfait ! De vous à moi mes chers petits, j’aurais même réduit la quatrième de couverture à ce paragraphe, laissant ainsi planer toute une part de mystère avant la grande révélation…
Voyez comme je suis emballée à l’idée de vous parler de ce roman… Et pourtant ce n’était pas gagné au départ, vous pouvez me croire… Sans doute la raison pour laquelle les mots me manquent à l’heure de rédiger ma chronique… Puisqu’on en est aux confidences, je dois en effet vous avouer qu’il m’a fallu deux lectures de ce roman avant d’en arriver là… L’auteure m’avait en effet confié son manuscrit dans sa toute première version, version qui m’avait alors laissée un avis plutôt mitigé, une sensation assez ambiguë, me retrouvant de fait dans une position plutôt inédite car contradictoire : j’adorais l’histoire mais je n’aimais pas le texte… Oui, oui… C’est possible et je vais bientôt m’en expliquer puisque la nouvelle version revue et corrigée m’a largement plus convaincue et confortée dans mon sentiment que ce roman DOIT être lu…
Avec tout le talent qu’on lui connaît, l’auteure lève ici le voile sur une triste vérité et nous ouvre enfin les yeux sur… Nous. Et surtout le mépris avec lequel nous traitons finalement notre Terre nourricière alors même que nous n’aurions pas pu voir le jour sans Elle… Mais parce qu’il se prend pour le Roi du monde et se targue de la Raison, dont il est doué, sensée faire toute la différence entre l’animal et l’humanité, celui-ci s’avère finalement être le plus grand danger pour notre belle planète… Oui, je vous le concède, dit comme ça c’est assez brutal… Mais parce que c’est aussi nécessaire, l’auteure a pris le soin de romancer son propos, nous livrant dès lors une histoire peu banale et pourtant criante de vérité… Une histoire prenante, envoûtante et pourtant franchement inquiétante… Si la première version manquait sérieusement de dynamisme et d’efficacité, l’auteure a su se reprendre et laisser mûrir son récit pour en livrer une version plus aboutie, riche en suspense, révélations et autres rebondissements, tout en lui apportant une certaine dimension philosophique particulièrement intéressante de par sa redoutable efficacité, poussant finalement le lecteur à réfléchir sur son comportement et se responsabiliser, surtout lorsque le dénouement aura atteint son coeur et son esprit de plein fouet.
Si les personnages sont nombreux, l’auteure a cependant su les repérer d’emblée, ceci afin de ne pas perdre son lecteur en cours de route, lui offrant même la possibilité de s’intégrer parmi eux afin de vivre pleinement l’expérience. Si ceux-ci manquaient d’étoffe et de profondeur dans un premier temps, l’auteure a su leur apporter ce petit plus qui les rend intéressants et attachants : une âme, une essence qui permet au lecteur de s’identifier à eux et comprendre que le monde ne tourne décidément pas rond.
Si la plume manque encore un peu de punch et reste toujours un peu convenue, elle n’en reste pas moins belle, fluide et élégante, le style soigné. Mon propos n’est en rien négatif, seulement j’aspire à botter les miches de cette auteure que j’affectionne particulièrement : Du talent, elle en a à revendre, alors il serait temps qu’elle se fasse confiance et lâche enfin les chiens… Sans se laisser bouffer pour autant, car c’est bien ce qui a failli lui coûter la qualité de ce récit… Si on sent dès les premières lignes que ce roman lui tient particulièrement à coeur, celui-ci n’a failli faire qu’une bouchée de l’imprudente… Heureusement celle-ci est parvenue à se reprendre et à le maîtriser dans cette nouvelle version pleine d’envergure, réussie et utile… Oui, vraiment utile…
En bref, voilà une histoire fantastique mais aussi pleine de bon sens, dans laquelle j’aspire à vous voir plonger sans délai ! Il est temps de réagir !

La publication a un commentaire

  1. Nova Baby

    Je ne connaissais pas du tout, merci pour la découverte ! Les thèmes abordés devraient me parler, je note !

Laisser un commentaire