Chroniques 2019 Soif d’Amélie Nothomb

Évangile selon la Papesse Amélie : « Soif » d’Amélie Nothomb, paru ce 21 août aux éditions Albin Michel.

Le pitch : « J’ai toujours su que l’on me condamnerait à mort. » dixit le narrateur… Lui ? C’est Jésus. Qui nous raconte son procès et sa condamnation, son ultime nuit et son supplice : La flagellation, le chemin de croix et la crucifixion… Sa mort et sa résurrection… La Passion du Christ selon Amelie Nothomb.

Chaque rentrée littéraire commence pour moi selon le même rituel : J’attends le grand jour, celui de la sortie du dernier né d’Amélie pour religieusement me rendre en librairie… Plus qu’un trajet, c’est une véritable procession tant me le procurer le jour J paraît indispensable à ma vie. Mais si cette année n’a pas fait exception, je ne pensais pourtant pas que la religion y ferait cette fois-ci son apparition ! Entendons-nous bien toutefois, il n’est pas ici question de foi mais bien de fiction : Une fiction qui met en scène Jésus au cœur de sa Passion.

La prière est audacieuse… Mais le vœu exaucé ! Si l’auteure s’est volontairement accordé quelques largesses avec le récit originel, le tout y est admirablement repris… Avec une sincérité et une authenticité telles qu’on ne doute pas qu’Amélie en ait partagé les tourments à l’accouchement de ce roman, tant et si bien que c’en est saisissant !

Mais ma très chère Amélie ne s’est pas arrêtée en si bon chemin dans ses sacrosaintes Écritures et a pris soin de reprendre tous les protagonistes pour relater les derniers instants du Christ… Tout le monde y est : De Pilate à Marie en passant par Pierre, Jean ou encore Thomas, tout comme Madeleine, Simon et Véronique… Même Dieu, Joseph et Judas y font leur apparition ! Alors oui, Amélie Nothomb reprend une histoire archiconnue… Mais elle y insuffle une telle humanité qu’elle en devient passionnante et même transcendante… On ressent chaque page et chaque instant avec émotion, alors les notions de vie et de pardon prennent tout leur sens, toute leur dimension… 

Et parce que la plume d’Amélie est toujours aussi belle, fluide et captivante, son style unique, poétique et fascinant, l’histoire n’en est que plus belle, touchante, émouvante, bouleversante…

En bref, reprendre la Passion du Christ avec passion mais sans religion… Un petit miracle qu’Amélie Nothomb a fabuleusement produit !

Laisser un commentaire