Chroniques 2020 \ Les petites merveilles de Lena Walker

Un beau roman, empreint de douceur et de tendresse : « Les petites merveilles » de Lena Walker, paru ce 09 juillet aux éditions Michel Lafon.

Le pitch : Devenue nounou bien malgré elle après avoir perdu son job de libraire, la jeune Eva se retrouve en charge des trois bambins d’une famille parisienne aisée. Mais sous leurs airs d’enfants modèles, la fratrie révèle de bons petits diables qu’elle devra cerner pour les apprivoiser parmi tant d’autres difficultés…

Si j’étais enchantée de connaître enfin le fin mot de sa formidable trilogie Young Adult « Beyond » grâce à laquelle je l’ai découverte, il me tardait aussi de retrouver Lena Walker dans un tout autre genre : celui qui nous occupe aujourd’hui et dans lequel elle ne cesse de me ravir.

Pour son sixième roman, et le second publié aux éditions Michel Lafon, l’autrice nous entraîne dans un récit moderne plein de fraîcheur et de légèreté tout en abordant de délicats sujets rendant l’intrigue bien plus profonde qu’il n’y paraît… Une histoire faite de petits rien, ces petits rien du quotidien qui peuvent pourtant bouleverser notre vie et que l’autrice parvient si justement à souligner avec beaucoup de finesse et de sensibilité.
Dès lors on passe du rire aux larmes au fil des pages et des péripéties tandis qu’on s’attache irrémédiablement aux personnages, à commencer bien sûr par notre jeune héroïne investie et passionnée à laquelle on parvient même à s’identifier sans difficulté, mais aussi aux protagonistes qui gravitent autour d’elle, qui nous touchent et nous plaisent chacun à leur manière.
Servie par une plume fluide, attrayante et dynamique, un style élégant et soigné, teinté d’humour et empli d’émotion, l’intrigue n’en est que plus belle et c’est regret qu’on voit la dernière page se tourner…

En bref, un roman prenant et agréable à souhait… Un petit plaisir de lecture dont il ne faut pas se priver ! 

Laisser un commentaire