Lecture commune Disparition de Nicolas Nutten

 

Le saviez-vous mes petits Bookinautes chéris ? Il suffit parfois d’un rien, juste un petit signe du destin pour attirer mon attention, embraser ma littéraire passion et ainsi déclencher ce petit grain de folie qui est le mien… Une folie qu’attise mon auteur chouchou aussi… Oui, encore et toujours lui, et pourtant bien malgré lui… 

Car c’est précisément l’un de ses tweets qui nous amène à l’article d’aujourd’hui ! C’était cet été, il partageait alors le lancement de mes ChouchouGames de manière fort sympathique… Message auquel un abonné a très gentiment répondu mais dont le nom m’était totalement inconnu… N’écoutant dès lors plus que ma curiosité, je suis allée voir de qui il s’agissait et j’ai ainsi découvert qu’il était lui aussi auteur, qu’il venait de publier un premier roman, un polar qui plus est, et même qu’il avait été sacré Gagnant du Prix du Suspense 2020, belle récompense décerné par un jury que présidait Bernard Minier… Chouchou : Merci de m’avoir involontairement permis de découvrir « Disparition » de Nicolas Nutten !

Une découverte qu’il m’a de suite fallu partager, et pour laquelle j’ai donc embrigadé… Non plus neuf mais quatorze lecteurs pour une DreamBookTeam élargie et une lecture commune de folie ! M’ont évidemment rejointe ma meilleure amie Laura, mon compagnon Franck et ma chère maman Roseline, mais aussi mes très chères collègues Françoise, Sylvie, Céline O. et Sarah, les formidables libraires Delphine et Isabelle, l’adorable bibliothécaire Nathalie ainsi que mes charmants copinautes Laurent, Emilie, Corinne et Céline F.! Oui mes amis, c’est à quinze que nous nous sommes lancés dans cette nouvelle aventure dont il est grand temps de vous parler… 


Le livre dans ses moindres détails… 

Titre : « Disparition »
Auteur : Nicolas Nutten
Edition : Nouveaux Auteurs
Format : Disponible en numérique et au format papier
Nombre de pages : 393 pages
Prix : 12,99 euros en version numérique et 18,95 en version papier

Résumé : « Paris 31 juillet 2018. La canicule a transformé la capitale en fournaise et les couloirs du métro en étuve. Un incident sur la ligne 1 contraint une rame à s’arrêter en urgence entre deux stations, prenant au piège des dizaines de passagers. Lors de l’évacuation de ces derniers, Célia n’atteindra jamais le quai de la station suivante. Comme happée par l’obscurité des tunnels, elle semble s’être volatilisée. Malgré le peu d’indices dont il dispose, Maxime, son compagnon, se lance à sa recherche dans une course infernale où les secrets et les doutes l’entraîneront vers un univers macabre et dangereux… » 

Incipit : « Lundi 30 juillet 2018, 4h30.
Arthur Berg vingt-trois ans, appartement 34, troisième étage, porte de gauche en sortant de l’ascenseur. Même si par principe l’homme au regard de glace ne prenait jamais l’ascenseur, il appréciait les instructions précises ; cela évitait les erreurs stupides et les inévitables pertes de temps qui en découlaient. »

Verdict de mes acolytes… 
Un bouquin pour les embarquer tous. Un bouquin pour les trouver. Un bouquin pour les amener tous et dans la lecture… Les lier. Ainsi ma Communauté du Bouquin était créée, en compagnie de quatorze lecteurs curieux, enthousiastes et motivés, en qui j’ai suffisamment confiance pour savoir pouvoir me fier à leur avis sincère, neutre et éclairé… Quatorze lecteurs que je tiens tout d’abord à remercier, car ils n’ont pas hésité à me suivre dans cette lecture pour me permettre de vous offrir cet article à la fois riche, objectif et détaillé, sans forcément savoir dans quoi je les entraînais…
En effet, aucun de mes lecteurs n’avait eu vent de cette parution avant que je ne vienne leur en parler ! Mais s’il a probablement pâti du confinement pour passer ainsi inaperçu, ce roman est peut-être aussi victime d’une couverture que nombre de mes acolytes ont jugé peu attirante. Fort heureusement le résumé les a bien davantage convaincus, et tous se sont laissés séduire par un prologue jugé efficace et accrocheur pour se laisser entraîner dans une intrigue originale et intéressante, rondement menée et fort prenante selon les propos que j’ai pu récolter. 
Si trois d’entre eux ont pu regretter quelques longueurs, raccourcis et clichés pour être totalement conquis, la plupart de mes lecteurs ont souligné la remarquable construction du récit et son suspense de tous les instants, mais aussi ses riches descriptions sans nul doute étayées par un véritable travail de recherche pour les rendre d’autant plus intéressantes qu’elles contribuent en outre à installer une atmosphère oppressante, à l’image des lieux dans lesquelles l’auteur nous entraîne au fil des pages et des chapitres.
Si deux de mes lecteurs ont estimé que les personnages pouvaient manquer de caractère et d’épaisseur, ces derniers ont pourtant su gagner le coeur et l’intérêt de l’essentiel de l’équipe, qui a pris plaisir à les accompagner d’un bout à l’autre du récit… Mention spéciale pour Chloé, personnage certes secondaire mais auquel beaucoup se sont attachés… Au point même de lui imaginer un avenir de papier !  
Si le dénouement fait assez débat, tantôt jugé un peu facile et prévisible, tantôt salué comme inattendu et réussi, presque tous se sont laissés embarquer par cette histoire rythmée par des chapitres courts et entraînants, servie par une plume peut-être un peu convenue mais grandement appréciée dans l’ensemble pour être fluide, vive et attrayante. 
Sans juger cette lecture nécessairement addictive, ce roman a été lu rapidement et avec grand plaisir par tout un chacun. A l’exception de deux avis plus mitigés, ma petite Communauté a donc grandement apprécié ce premier roman : Elle en conseille la lecture et attend même la prochaine parution de l’auteur, notamment pour apprécier l’évolution de sa plume et de son talent !

Et votre blogueuse dans tout ça ?
Et bien au risque de répéter les propos de mes lecteurs préférés, j’ai moi aussi beaucoup aimé la lecture de ce premier polar… Assez inattendu mais particulièrement prenant et fort bien ficelé à n’en point douter ! 
Si j’ai en effet nourri quelques craintes au terme d’un prologue pourtant fort intrigant, je me suis finalement laissée embarquer par cette intrigue pleine de suspense, servie par une plume fluide, efficace et soignée, un style nerveux mais élégant, captivée que j’étais par ces descriptions tout à fait remarquables et riches d’enseignement, aux côtés de personnages bien campés que j’ai pris plaisir à rencontrer et à côtoyer jusqu’à un dénouement peut-être un peu rapide en effet mais tout à fait réussi. 
Autrement dit j’ai fait défiler les pages sans voir le temps passer, pour ne faire de ce roman qu’une bouchée : Belle découverte que ce polar captivant !

Le mot de la fin… 
Et bien le mot de la fin sera une note puisque j’ai demandé à chacun de mes acolytes d’attribuer une note à sa lecture, et ce premier polar récolte la très honorable moyenne de 16 ! Preuve s’il en fallait une que l’auteur a su gagner puis retenir notre attention tout au long d’un roman qui tient en haleine et nous offre ainsi un très bon moment de lecture !  Nous attendons donc le suivant… Et dans l’attente, c’est à votre tour désormais de percer le mystère de cette « Disparition » que nous vous recommandons chaleureusement ! 

La publication a un commentaire

  1. Unknown

    Bel article, et l'auteur le mérite bien.

Laisser un commentaire