Lecture commune \ Les loups-garous d’Argentine de Jérémy Wulc

Mes petits Bookinautes adorés… Je suis un peu moins présente ces temps-ci et vous m’en voyez absolument navrée… Non pas que je boude, je tiens de suite à vous rassurer et, même si le retard s’accumule, je continue d’ailleurs à bouquiner ! Seulement je suis épuisée… Car absolument débordée : Qu’il est dur d’admettre qu’on ne peut pas aisément conjuguer l’organisation d’un mariage et une vie professionnelle survoltée avec ma folle existence de blogueuse passionnée et mes autres activités… Ainsi ai-je dû revoir mes prétentions à la baisse afin de me ménager : Mise en stand-by de la course à pied et autres activités sportives, sacrifice de quelques salons et autres rencontres littéraires, notamment les plus éloignées… Mais je ne désespère pas de voir ma situation s’améliorer et s’apaiser d’ici quelques semaines… Pour l’heure je me consacre à mon mariage sans oublier mon travail, et je vous reviens fraiche et pimpante dès la rentrée, je vous le promets !

Trêve de bavardages, je ne suis pas ici pour raconter ma vie mais pour parler bouquins… Et en excellente compagnie je vous prie : Plus on est de fous, plus on lit ! Ravie de multiplier les initiatives pour bouquiner avec le plus grand nombre, je ne suis pas peu fière d’avoir su organiser quelques lectures communes sur mon blog, et nous voici donc de retour avec « Les loups-garous d’Argentine« , un premier roman signé Jérémy Wulc et publié aux éditions Pygmalion en mars dernier, découvert par hasard sur Twitter après que son auteur me l’a présenté… L’occasion était trop belle pour ne pas se laisser tenter… L’occasion était trop belle pour ne pas la partager… L’occasion était trop belle pour ne pas vous la raconter !
Et c’est en masse que les membres de ma Communauté du Bouquin a répondu présent à mon appel ! Si certains n’ont pas pu poursuivre l’aventure, faute de temps ou pour des raisons de santé, c’est tout de même à quinze que nous nous sommes virtuellement concertés : Ce jour je me ferai donc le porte-parole de mon futur époux Franck et de ma maman Roseline, de ma meilleure amie Laura et son compagnon Loïc mais aussi de mes collègues préférées, j’ai bien sûr nommé Sylvie, Sarah et Lucile ainsi que Françoise, de mes adorables copinautes Corinne, Aurore, Céline et Sylvain sans oublier ma librairie préférée Delphine et ma bibliothécaire de choc Nathalie… Ils sont quinze et il n’en restera plus qu’un… Un article bien sûr, qu’allez-vous donc imaginer ?!

Le livre dans ses moindres détails…

Titre : Les loups-garous d’Argentine
Auteur : Jérémy Wulc
Edition : Pygmalion
Format : Disponible au format papier et en version numérique
Nombre de pages : 368 pages
Prix : 19 euros au format papier et 13,99 euros en version numérique
Résumé : « Et si vous découvriez que votre famille était construite sur un mensonge ?
Flic émérite, Arnaud Shimansky connaît pourtant une mauvaise passe. Sur la sellette depuis plusieurs mois, il tente de sortir la tête de l’eau. Mais le sort s’acharne puisqu’il apprend le décès de son grand-père, héros de la famille, rescapé d’Auschwitz. Alors qu’il aide ses parents à vider la maison du défunt, il fait une découverte surprenante… et plus que dérangeante. Finalement, sa suspension tombe à pic. Arnaud peut partir à la recherche de la vérité. »
Incipit : « Avril 2015
Le soleil se couchait paisiblement derrière la cordillère rocailleuse du mont de l’Aconquija et, d’ici une demi-heure, le cimetière de Catamarca – village paisible situé au nord-ouest de l’Argentine – allait être plongé dans l’obscurité totale.
Comme il le faisait depuis une quinzaine d’années, l’homme alluma une lampe torche et se dirigea vers une tombe bien entretenue devant laquelle trois vieillards patientaient. Sans un mot, il les salua d’un mouvement de tête et posa une gerbe de fleurs sur la stèle qui ne disposait d’aucune inscription à part deux lettre en calligraphie gothique qui, avec les décennies, s’estompaient. »

Verdict de mes acolytes…

A une exception près, mes acolytes n’avaient jamais entendu parler de ce titre avant que je ne vienne le leur présenter… Et s’ils ne connaissaient pas davantage l’auteur, l’une d’entre nous l’avait tout de même déjà croisé à travers son petit écran, notamment dans quelques publicités mais surtout des séries télévisées : Oui, avant d’être auteur, Jérémy Wulc est scénariste et comédien… Ce moi-même j’ignorais ! C’est donc en chapitre inconnu que nous avons tous débarqué, curieux de découvrir cette histoire, une « petite » sur fond de la « Grande » : La Seconde Guerre Mondiale comme le laissaient supposer la couverture comme le résumé. La première n’a que moyennement convaincu ma Communauté contrairement au second, dont on m’a dit qu’il intriguait assez… Sans toutefois véritablement refléter ce roman une fois sa lecture terminée : Mes lecteurs sont authentiques, sincères et exigeants, c’est pour cela que je les apprécie autant… Même s’ils ne me facilitent pas nécessairement les choses quand vient l’heure du bilan !
Si mes acolytes n’ont pas forcément été séduits par le prologue, la curiosité s’est avérée trop forte pour renoncer en si bonne page ! C’est ainsi qu’ils se sont laissés entraîner par cette lecture, souvent décrite comme classique mais sombre et prenante, prévisible et pourtant déconcertante. L’intrigue a su plaire à la plupart de ma Communauté dont les membres diront globalement qu’elle est convenue et attendue mais cohérente et bien menée pour une belle découverte, intéressante et originale voire même dépaysante par certains aspects, notamment ses éléments de contexte.
Les avis sont plus divisés s’agissant des personnages, certains regrettant grandement leur manque d’étoffe, de substance et de profondeur, allant parfois même jusqu’à les qualifier de caricaturaux ou clichés tandis que d’autres les ont vraiment apprécié, les trouvant attachants et fort bien dépeints, avec une mention spéciale pour notre personnage principal que beaucoup ont d’ailleurs aimé découvrir au fur et à mesure et suivre des premières pages du roman jusqu’à son dénouement… Un dénouement qui n’a pas non plus fait l’unanimité… Et pourtant inéluctable pour nombre d’entre nous. Difficile de vous en dire plus à ce sujet au risque de divulgâcher mais c’est aussi parce que ce livre a généralement plu à ma Communauté que celle-ci réagit ainsi… Lisez-le, et vous comprendrez !
Car c’est un livre qui se lit aussi facilement que rapidement selon l’avis général de ma Communauté… Si deux de mes lecteurs n’ont malheureusement pas apprécié la plume de l’auteur, estimant qu’elle manquait de saveur et de relief, la plupart l’ont apprécié pour sa fluidité, une fluidité renforcée par des chapitres courts apportant du rythme à la lecture, ce que beaucoup ont souligné.
Ainsi mes lecteurs ont aimé découvrir ce roman, même s’ils ne s’attendaient pas à une telle lecture en le démarrant : Ce fut inattendu et pour le moins déroutant mais la plupart ont apprécié l’originalité de cette intrigue, particulièrement sombre mais cohérente et maîtrisée en plus d’être intéressante.

Et votre blogueuse dans tout ça ?

Pour ma part c’est avec plaisir et curiosité que j’ai découvert « Les loups-garous d’Argentine« , découvert au hasard des échanges sur Twitter grâce à un post de son auteur. Si je dois bien vous avouer que la Seconde Guerre Mondiale n’est pas du tout ma période historique préférée, force est de constater que l’originalité de l’intrigue a eu raison de mes éventuelles réticences à ce sujet !
Une intrigue d’autant plus originale que l’auteur cache ses noirs desseins avec un démarrage somme toute assez classique nous permettant d’abord de faire connaissance avec notre personnage principal pour le suivre sans rechigner à travers cette étonnante aventure… Etonnante voire même déconcertante : A l’instar de mes acolytes, je ne m’attendais pas du tout à la tournure que prendraient les évènements mais l’intrigue est particulièrement bien construite et rondement menée, dès lors j’ai tourné les pages sans voir le temps passer jusqu’à un dénouement… Sans doute prévisible mais inexorable.
Si je ne me suis pas particulièrement attachée aux personnages, c’est avec beaucoup d’intérêt que j’ai suivi chacun d’entre eux, à commencer par Arnaud. S’il manquait peut-être un peu d’étoffe de la même manière que l’ensemble de protagonistes, c’est sans doute parce que j’aurais aimé le suivre encore un peu, preuve s’il en est que je me suis volontiers laissée happer par ce récit servi par une plume sans doute un peu faible dans les premières pages mais plutôt fluide et efficace, un style simple et entraînant pour une lecture aisée et inattendue, plutôt plaisante et intéressante.

Le mot de la fin ?

J’en profite ici pour remercier les membres de ma Communauté pour leur confiance sans cesse renouvelée : Une fois encore ils m’ont suivi les yeux fermés et ont le plus souvent acheté ce titre dont ils ont trouvé le prix plutôt adapté, en tout cas au format papier. Si ce livre n’a pas forcément fait l’unanimité et n’a clairement pas plu à trois de mes lecteurs, il est à souligner que c’est intrinsèque à l’intrigue et c’est aussi ce qui fait la richesse d’un lectorat ! Si je ne peux pas vous en dire plus sans dévoiler tout ou partie de l’histoire, celle-ci a beaucoup plu à l’ensemble de ma Communauté ainsi qu’à moi-même et c’est avec la note honorable de 14 que nous concluons cette lecture commune particulièrement riche et intéressante ! Nombre d’entre nous conseilleraient cette lecture autour d’eux… Et l’ont d’ailleurs déjà fait, et c’est avec plaisir que nous lirons le prochain titre de Jérémy Wulc : L’un d’entre nous lui conseille d’ailleurs de se lancer dans le thriller pu, genre auquel sa plume se prêterait bien !
Chers Bookinautes, sachez que je vous vois derrière vos écrans, le regard intrigué, des questions plein la tête et la curiosité aux aguets… Mais le mieux, pour découvrir « Les loups-garous d’Argentine« , c’est encore de le lire : Alors à présent c’est à vous de jouer !

Laisser un commentaire