Chroniques 2019 Sans foi ni loi de Marion Brunet

Un formidable western résonnant comme un touchant roman initiatique : « Sans foi ni loi » de Marion Brunet, paru ce jour aux éditions PKJ.

Le pitch : Dans l’Ouest américain des années 1920, la vie de Garett bascule lorsqu’Abigail Stenson lui tombe dessus et le prend en otage pour s’échapper à la suite d’une fusillade. Orphelin de mère et sous la coupe d’un père pasteur dont l’irréprochable réputation ne l’empêche pas d’être violent, ce jeune garçon de 16 ans est habitué à la vie rude mais s’aperçoit vite qu’elle ne l’est pas tant en compagnie de sa ravisseuse qui le ramène chez elle où il rencontre sa fille Pearl et la jeune fille qui s’en occupe, Jenny…

Bien que « L’été circulaire » trône dans ma PAL depuis un bon moment, je n’avais pas encore eu l’occasion de découvrir la plume de cette auteure avant la lecture de ce roman que j’ai eu la chance de lire en avant-première grâce à Babelio et aux éditions Pocket Jeunesse… Ne vous fiez d’ailleurs pas à sa seule maison d’édition pour catégoriser ce livre qui saura être lu et apprécié par le plus grand nombre, et ce à plus d’un titre !

Avec une étonnante facilité, l’auteure nous entraîne en plein milieu d’un Far West plus vrai que nature. Mieux que les respecter, Marion Brunet se réapproprie pleinement les codes du western pour nous en offrir sa version originale, pour mieux nous attraper et nous happer au cœur d’une intrigue rondement menée, particulièrement prenante et palpitante qu’on ne saurait lâcher avant d’en avoir atteint le point final.

Mais plus encore que l’intrigue, ce sont les personnages que l’on gardera à l’esprit, longtemps après la dernière page tournée. Campés avec beaucoup d’étoffe et de subtilité, on ne tarde pas à s’attacher à notre atypique et touchant duo que constituent Garett et Ab. Peu à peu les pages les dévoilent tandis qu’elles défilent pour en voir toutes les facettes, les dévoilant comme bien plus complexes qu’on aurait pu le penser et abordant à travers eux des thèmes très forts tels que la liberté, la maturité ou encore la place de la femme dans la société.

Servies par une plume fluide et agréable, un style efficace et nerveux, les pages tournent d’autant plus vite que les chapitres sont courts, donnant du rythme et de la vigueur à une lecture qui s’en veut d’autant plus plaisante.

En bref, un roman tout à la fois passionnant et dépaysant pour une aventure aux multiples visages et de tous les instants… A destination de jeunes adultes oui : Mais pas seulement !

Laisser un commentaire