Livres et vous ? Livrez-vous… Avec Angélina Delcroix !

Qu’il est difficile de vous offrir une introduction digne de de ce nom quand on est si pressé de passer à l’action ! Mes petits Bookinautes adorés, je vous souhaite le bonsoir en ce week-end blanc et maussade… Mais plein de soleil dans mon petit coeur de lectrice passionnée !
Après un petit passage à vide ces derniers jours – force est de constater que janvier n’est décidément pas mon mois préféré ! -, j’ai repris du poil de la bête et me voilà fin prête à vous régaler de mes folles tribulations livresques, virtuelles en attendant de pouvoir nous retrouver ! 
Et j’ai aujourd’hui la joie immense de reprendre ces petites interviews littéraires que je prends tant de plaisir à préparer ! En effet, vous n’êtes pas sans savoir que je suis toujours ravie de partir à la rencontre des auteurs et autres acteurs du monde littéraire, ceci afin de découvrir leurs lectures et le lecteur qui sommeille en chacun d’eux !
Je ne suis pas peu fière de vous présenter l’autrice qui m’a fait le plaisir de se prêter au jeu de mes petites questions indiscrètes pour cette reprise ! Autrice d’une excellente trilogie, elle nous revient avec un one shot aussi prenant que glaçant : « Synopsix« , désormais disponible en librairie après une avant-première chez France Loisirs
Vous l’aurez compris mes Bookinautes chéris, c’est d’Angélina Delcroix qu’il s’agit ! Après avoir pu l’interroger au Salon des Forges Obscures en mai 2019 – j’en profiter pour saluer Élodie et Sébastien : Vous me manquez les copains ! -, elle a gentiment accepté de répondre une nouvelle fois à mes questions : Je l’en remercie du fond du cœur et ne vous fais pas languir plus longtemps : Bonne lecture ! 


Peux-tu te présenter en quelques mots ?

J’ai 42 ans, je vis en Vendée et, d’un naturel discret, je préfère les interviews écrites à celles face caméra. 😉
Avant de me consacrer à l’écriture, j’ai expérimenté pas mal de domaines : génétique, menuiserie, gendarmerie, psychothérapie et criminologie. Un besoin incessant de nouveauté qui m’a permis de belles découvertes. Aujourd’hui, je peux utiliser celles-ci pour tisser mes intrigues, tout en sachant que ce que je sais n’est rien comparé à ce qu’il me reste à découvrir. 

Petite ou grande lectrice : Quelle place tient la lecture dans ta vie ?

Je ne peux passer une journée sans lire. Ce qui n’a pas toujours été le cas. Jeune, je ne lisais quasiment pas, pour la simple raison que les lectures forcées à l’école me poussaient à faire le contraire. 😉

Désormais, je dévore les livres qui sont, pour moi, des sources incroyables d’enrichissement.

Quel a été ton premier coup de cœur littéraire ? Et le dernier ?

Mon premier coup de cœur a été « L’évangile selon Satan » de Patrick Graham et le(s) dernier(s) : « Le baptême des ténèbres » de Ghislain Gilberti et dans un autre registre « Si c’est un homme » de Primo Levi.

Y a-t-il un livre/auteur qui t’a poussée à écrire ? Quel a été ton déclic ?

Quand j’ai lu « L’évangile selon Satan« , j’avais déjà commencé l’écriture de manuscrits, mais cette lecture a donné une autre dimension à ce que j’avais envie de faire de mes histoires. La puissance émotionnelle que j’ai ressentie a joué un rôle indéniable. 

Peux-tu nous présenter ta bibliographie, et plus particulièrement « Synopsix« , ton dernier roman tout juste disponible en librairie ?

Mes trois premiers romans mettent en scène la même équipe d’enquêteurs dont Joy est le personnage principal : « Ne la réveillez pas » (2018) – « Si je serais grande » (2019) – « Un peu, beaucoup, jusqu’à la mort » (2020).

Le quatrième, « Synopsix » est un one-shot qui plonge le lecteur dans un huis-clos angoissant. Six personnes qui ne se connaissent pas se retrouvent dans un manoir perdu au cœur des montagnes enneigées, avec comme objectif, l’analyse de scènes de crime pour remporter un murder party. Lorsque la réalité éclate, leur seul but devient la survie. 

D’où t’est venue l’idée de ce livre ? Peux-tu nous parler de son écriture ?

C’est durant mes études de criminologie, et particulièrement pendant les cours de médecine légale et de police technique et scientifique, que des idées ont commencé à germer. En parallèle, comme je m’intéresse énormément aux affaires non résolues, j’ai pu échanger avec Jean-Marc Bloch autour de celles qui avaient particulièrement retenu mon attention. J’ai tissé mon intrigue grâce à tout cela. 

Quant à l’écriture, c’est le roman pour lequel j’ai le plus douté. Je l’ai travaillé et retravaillé durant de longs mois avant d’écrire le mot « Fin » avec émotion.

Ce titre a déjà connu une première vie chez France Loisirs : Peux-tu nous en parler ?

Cette première vie et les premiers retours m’ont comblée. Chaque nouvelle parution est un moment angoissant, mais celle-ci tout particulièrement en raison des doutes qui m’ont envahie durant l’écriture. Les retours me réjouissent. Savoir que les lecteurs ont passé des moments de plaisir est la plus belle des récompenses. Merci à eux de prendre le temps de faire ces retours. 

As-tu déjà une idée pour ton/tes prochain(s) roman(s) ? D’autres projets littéraires en préparation ?

Le cinquième roman est terminé depuis hier ! Joy est de retour. Je vous en dirai plus dès que possible. 

Question pêle-mêle : Quel est… ?

  • Ton livre de chevet ? « Les Misérables » de Victor Hugo.

  • Le livre qui cale ta bibliothèque ? Les notices d’appareils en tout genre ! Plus sérieusement, aucun livre ne mérite, pour moi, de finir en cale. J’ai un énorme respect pour le travail qu’il y a derrière un livre, même si celui-ci ne me parle pas. 

  • Le livre que tu aurais rêvé d’écrire ? « Le silence des agneaux » de Thomas Harris, peut-être encore plus de le vivre que de l’écrire d’ailleurs 😉

  • Ta lecture en cours ? « Les Essais » de Montaigne.

  • Le livre que tu nous invites à découvrir en urgence ? Plein ! « Nous rêvions juste de liberté » d’Henri Lœvenbruck, « Le tueur intime » de Claire Favan, « De sang-froid » de Truman Capote… C’est trop difficile de n’en conseiller qu’un !

Si tu devais comparer ta vie à un roman, lequel serait-ce ?

« Orgueil et préjugés » de Jane Austen pour le message que j’y ai lu et l’écho à ma relation aux autres. Les apparences et les on-dit ne représentent rien pour moi et je ne juge pas l’autre. Lorsque je veux connaître une personne, je pars à sa rencontre, sans préjugés ni attentes.

Un petit mot pour la fin ?

Merci à toi, Aurélie, de m’avoir donné la parole à travers cette interview. Merci à vous qui avez pris le temps de me lire. Et surtout, prenez soin de vous !


Ma chère Angélina, c’est moi qui te remercie, non seulement d’avoir accepté de répondre à mes petites questions indiscrètes, mais surtout pour l’avoir fait avec passion et sincérité ! Je suis ravie d’avoir ainsi pu te présenter à mes Bookinautes adorés, que j’invite sans tarder à découvrir ta plume si ce n’est pas déjà fait ! « Synopsix » peut s’avérer une excellente porte d’entrée pour découvrir la plume de cette formidable autrice ! Il vous attend en librairie depuis jeudi, et vous pouvez retrouver ma chronique à son sujet ICI !
Ainsi s’achève cette première interview de l’année… Mes petits Bookinautes chéris, je vous souhaite de belles lectures et une bonne soirée !

Laisser un commentaire