Chroniques 2021 \ Le mangeur d’âmes d’Alexis Laipsker

Back to back en deux romans pour un auteur de talent : « Le mangeur d’âmes » d’Alexis Laipsker, paru en mars 2021 aux éditions Michel Lafon.

Le pitch : Alors que le Commandant Elisabeth Guardiano est appelée sur un double homicide en pleine montagne, le Capitaine De Rolan débarque à son tour dans ce petit village afin de suivre une piste dans une toute autre affaire concernant la disparition d’enfants… Autant de crimes et de cadavres dans un lieu si isolé réveillent de sombres croyances qu’il s’agirait d’enrayer…

Après m’être savoureusement inclinée face au jeu littéraire du Maître du Poker, il me tardait de retrouver la main d’Alexis Laipsker afin de vérifier s’il était capable de doubler la mise… Mais si le joueur est redoutable, l’auteur l’est tout autant et sa bankroll… Magistrale !

Car l’auteur ne manque décidément pas d’imagination et nous entraîne à travers une intrigue franchement machiavélique et particulièrement bien ficelée. Happé dès les premières lignes, le lecteur ne se voit accorder aucun répit et se retrouve ainsi en proie à une atmosphère oppressante et malsaine, baladé qu’il est au gré des révélations de la première à la dernière ligne.
Soumis à un suspense qui ne cesse de grimper aux côtés de personnages fort bien travaillés et croqués avec beaucoup de caractère, que l’on se plaît sans délai à côtoyer, le lecteur ne cesse plus de faire défiler les pages comme on dévoile ses cartes à l’abattage, avide que l’on est de savoir si c’est du bluff ou une quinte flush… Mais celle-ci est royale s’il vous plaît !
Une fois encore la plume est fluide, attrayante et addictive, le style vif et soigné, pour une lecture prenante et saisissante, teintée d’humour sans être dénuée d’émotions, d’autant plus rythmée qu’elle est servie par des chapitres courts.

En bref, voilà un thriller plus efficace qu’un coup de poker… L’auteur est bluffant et le lecteur bluffé : Bien joué !

Laisser un commentaire