Chroniques 2021 \ Et avec votre esprit d’Alexis Laipsker

Un polar absolument bluffant : « Et avec votre esprit » d’Alexis Laipsker, initialement paru aux éditions Michel Lafon et désormais disponible chez Pocket, en lice pour le Prix des Nouvelles Voix du Polar.

Le pitch : Alors qu’un Prix Nobel de Chimie est sauvagement assassiné et spolié de son cerveau, d’autres éminents scientifiques disparaissent aux quatre coins de la France… Autant d’affaires que les probabilités vont réunir, et leurs enquêteurs avec eux afin d’associer leurs idées comme leurs forces pour tenter d’élucider ce qui se trame sous leur nez…

Voilà un polar dont la couverture m’avait tant marquée à sa sortie qu’il avait atterri dans ma PAL sans tarder… Seulement ma PAL est une créature bien difficile à maîtriser et, très vite, le second roman de l’auteur, plébiscité lors d’un BiblioLive par ma libraire préférée – J’ai bien sûr nommé Delphine de la Maison de la Presse du Touquet ! – venait l’y retrouver… Le voilà désormais parmi les finalistes du Prix des Nouvelles Voix du Polar et c’est dans ce cadre que j’ai fini par m’y plonger : J’en profite d’ailleurs pour remercier l’excellente Team Pocket de m’avoir accordé sa confiance pour une nouvelle année consécutive !

Et loin de se contenter d’un simple coup d’essai, Alexis Laipsker signe ici un véritable coup de maître pour son premier roman ! En effet l’auteur, professionnel du poker, nous propose une intrigue diablement originale et retorse pour nous retourner le cerveau… Au sens propre comme au sens figuré ! Embarqué dès les premières mises de cette partie infernale, le lecteur n’aura de cesse de percer à jour la stratégie de l’auteur… Mais c’est mal connaître ce dernier qui n’abat pas son jeu aussi facilement ! Dès lors les cartes sont rebattues au gré des chapitres et des rebondissements, tant et si bien qu’il vous faudra faire tapis et aller jusqu’aux dernières pages pour découvrir toute la vérité.
Parmi les atouts majeurs de ce livre figurent incontestablement ses personnages, que l’auteur a pris soin d’étoffer à substance pour leur apporter supplément d’âme et personnalité, intérêt et crédibilité, sans oublier une petite touche d’humour et un grain de légèreté. C’est un réel plaisir que de faire leur connaissance et les accompagner au fil des investigations. A leurs côtés nous apprenons beaucoup sur le plan scientifique sans être assommé, ce qui est plutôt bien joué, surtout pour une lectrice comme moi : Littéraire jusqu’au plus profond de mon âme ayant laissé les sciences au fin fond de mon cartable !
A l’instar de l’intrigue, la plume est particulièrement efficace en plus d’être fluide et soignée, le style est vif, dynamique et élégant. Assez courts, les chapitres apportent du rythme à un récit déjà prenant et plein de suspense pour une lecture intelligente et bien construite qu’on bouquine sans voir le temps passer : Une excellente partie de poker au cours de laquelle l’auteur n’a décidément pas fini de nous balader !

En bref, un premier polar ingénieux, judicieux et audacieux dans lequel rien n’est laissé au hasard… « Le mangeur d’âmes » n’a plus qu’à bien se tenir : Il est le prochain adversaire de ma PAL !

La publication a un commentaire

  1. Alexis Laipsker

    Merci infiniment pour cette magnifique chronique qui aborde avec beaucoup de soin tous les aspects du roman.
    À bientôt

Laisser un commentaire