Chroniques 2019 \ Miracle de Solène Bakowski

Un petit bijou de noirceur inquiétant de réalisme : « Miracle » de Solène Bakowski, paru en octobre 2019 aux éditions Cosmopolis.

Le pitch : A 21 ans, Laure aurait dû avoir la vie devant elle et savourer son insouciance… Mais on vient de lui diagnostiquer une tumeur incurable, elle se sait condamnée. Aussi décide-t-elle de se lancer dans une traversée de l’Atlantique en solitaire et récolte des fonds en révélant son projet via les réseaux sociaux…

C’est après avoir déniché « Un sac » en librairie que je découvrais la plume de Solène Bakowski, pour la retrouver quelques temps plus tard avec « Une bonne intention » dans ses chapitres… « Avec Elle« , je ne suis jamais déçue, aussi attendais-je avec impatience que ce « Miracle » me soit enfin révélé…

Parce qu’on ne dément pas une empreinte littéraire, l’auteure reprend ses marques et nous offre ici une intrigue redoutablement bien construite, plus sombre qu’il n’y paraît et pourtant non dénuée de lumière, à travers laquelle elle ne manque pas d’aborder des thématiques tout à la fois sensibles et actuelles avec une saisissante crédibilité.
Pris au piège de ce récit bigrement addictif aux multiples facettes et autres péripéties, le lecteur se laisse ainsi mener et malmener de la première à la dernière ligne, à l’instar des protagonistes qu’il a pu y croiser… Des protagonistes que l’auteure a su étoffer en substance avec beaucoup de vérité pour les rendre d’autant plus intéressants et attachants.
Servi par une plume fluide et agréable, presque addictive, un style empreint d’émotions et de sensibilité, ce roman noir dénonce avec justesse les travers de notre société.

En bref et encore une fois, le « Miracle » a opéré avec ce livre d’une redoutable efficacité : Solène Bakowski est décidément passée maître dans l’art du lumineux roman noir.

Laisser un commentaire