Daddy… Daddy Books : Mourir sur scène de Michel Bussi – adapté en BD par Gaet’s et Salvo aux éditions Petit à Petit

Mes petits Bookinautes adorés : Si le confinement rend évidemment les choses plus compliquées, sachez toutefois que je n’entends rien lâcher, et certainement pas vous abandonner en cette période troublée ! Aussi je suis ravie de vous retrouver par ici pour ce nouvel article que nous avons réussi à boucler avec mon Papounet avant de ne plus nous voir pour une durée indéterminée ! En effet vous vous trouvez aujourd’hui dans l’antre livresque de mon très cher Paternel, la Daddy Books rubrique que j’alimente occasionnellement en sa compagnie ! S’il ne s’estime pas lecteur pour lire trop peu, trop lentement ou s’intéresser davantage aux BD, je vous dirai bien évidemment le contraire parce qu’il lit, tout simplement : Et c’est bien là l’essentiel, n’est-il pas vrai ? Raison pour laquelle, bien que plus discret, il est et reste un membre à part entière de ma DreamBookTeam !
Vous l’aurez donc compris mes chers amis, je ne suis décidément pas peu fière d’avoir embrigadé mon père dans mes folles tribulations littéraires pour vous parler toujours plus de bouquins, et c’est un réel plaisir de le faire aussi en sa compagnie : « Mais tu les liras aussi, hein ! Tu lis plus vite que moi et tu me diras si c’est bien ! »
Alors oui mon cher Daddy, je vais les lire aussi, tes livres, mais nous allons surtout les lire ensemble, pour en partager le contenu et notre avis avec le plus grand nombre au sein de cette petite rubrique qui t’es nominativement réservée ! D’ailleurs nous allons nous y mettre sans tarder et vous parler de « Mourir sur Seine » de Michel Bussi, dans sa version BD adaptée par Gaet’s et Salvo, publiée aux éditions Petit à Petit !
L’auteur…
Parce que j’ai déjà eu le plaisir de vous parler de cet auteur en mars dernier, je me contenterai ici de reprendre la petite bibliographie que je vous avais préparée pour mon « Auteur’Loupe » dont vous pourrez retrouver le contenu ICI, si le coeur vous en dit !
S’il vous dira bien volontiers qu’il est un enfant de Jules Verne, de Maurice Leblanc ou d’Agatha Christie comme on peut le lire sur son site parce qu’il a toujours adoré bouquiner, dans les faits Michel Bussi est né le 29 avril 1965 à Louviers, en Normandie et a étudié la géographie à l’Université pour en devenir aujourd’hui un éminent spécialiste. Devenu professeur à l’Université de Rouen et Directeur d’un laboratoire du CNRS, il trouve aussi le temps d’écrire dans son emploi du temps particulièrement chargé, pour publier « Code Lupin » aux éditions des Falaises en 2006, premier titre d’une bibliographie devenue bien longue aujourd’hui…
 
Le résumé…

« Un meurtre… huit millions de témoins.
Sixième jour de l’Armada 2008. Un marin est retrouvé poignardé au beau milieu des quais de Rouen ! Quel tueur invisible a pu commettre ce crime impossible ? Quel étrange pacte semble lier des matelots du monde entier ? De quels trésors enfouis dans les méandres de la Seine sont-ils à la recherche ? »

Série en deux tomes adaptée du polar éponyme de Michel Bussi. Scénario de Gaët’s, Dessins de Salvo.
 
L’incipit…
« Cette histoire débute dans les années 80, un mois d’octobre ordinaire dans le marais Vernier, situé en Normandie. »
 
Le lieu du crime…
De mémoire le crime est ancien, il remonte à un dimanche d’octobre 2018… Mes parents m’avaient en effet emmené au Festival Sans Nom qui se tient chaque année à Mulhouse… D’ailleurs je ne sais plus trop où j’étais occupée la veille ! Toujours est-il que j’ai eu le plaisir d’y rencontrer Michel Bussi et de découvrir cette BD sur sa table, fraichement parue selon mes souvenirs… L’occasion était trop belle de lui faire découvrir l’univers de cet auteur que j’apprécie, aussi lui ai-je offert la version BD du roman que je me faisais moi-même dédicacer… BD qu’il a fini par la lire… Et moi aussi !
 
Le Daddy Verdict…
Très bonne histoire et beau graphisme… Oui, j’ai beaucoup aimé, maintenant il me faut le tome 2 !
 
La version sous-titrée d’Aurélie…
Si j’entends vous livrer un avis plus étoffé, vous me trouvez toutefois bien en peine pour le rédiger, n’ayant jamais chroniqué de BD…
Pour ma part, j’avais déjà lu ce titre dans sa version originelle, aussi suis-je ravie d’en avoir découvert cette adaptation BD que j’ai trouvée vraiment fidèle et très jolie. En effet les illustrations sont magnifiques et le scénario judicieusement amené, pour une intrigue comme une ambiance remarquablement retranscrites. Découpée en chapitres contenant chacun un extrait du roman, l’histoire est à la fois élégante et prenante, mais aussi pleine de suspense et distrayante, tout en demeurant tout à fait enrichissante.
Mon seul regret ? Qu’il y ait deux tomes ! Vous n’imaginez pas ma frustration à la lecture de la mention « Suite et fin dans le tome 2 » Ô rage ! Ô désespoir ! Ô BD ennemie ! Une frustration d’ailleurs partagée avec mon très cher Papounet… Aussi je sais ce qu’il me reste à faire : Lui procurer le Tome 2 dès la réouverture des librairies !
 
C’est ainsi que s’achève ce nouvel article, que je suis décidément ravie d’avoir pu vous concocter avec mon Papa chéri ! Partager mes lectures constitue pour moi un réel plaisir, et c’est encore plus beau quand c’est au sein même de la DreamBookFamily !
Alors je ne suis pas certaine que mon avis soit conforme à ce qu’on peut attendre d’une chronique BD… Mais à défaut d’être parfait, il a le mérite d’être sincère : Mon Papa et moi avons apprécié cette lecture et attendons la suite ! Alors n’hésitez pas à tenter l’expérience à votre tour… A présent nous vous souhaitons de belles lectures, et à très vite pour un nouveau Daddy Book et de livresques aventures !

Laisser un commentaire