Chroniques 2020 \ Lucky Losers de Laurent Malot

Un savoureux roman qui saura ravir les ados… Comme leurs parents : « Lucky Losers » de Laurent Malot, paru aux éditions Albin Michel.
 
Le pitch : En dépit de ses déboires familiaux, c’est une nouvelle aventure qui démarre pour Sean Kinsley, 17 ans, lorsqu’il quitte Londres pour débarquer à Douarnenez. Domicilié chez son père tandis que sa sœur vit chez sa mère, Sean a intégré le lycée public et populaire Saint Hilaire au sein duquel il mène une scolarité paisible entouré de ses amis… Mais c’était sans compter l’arrivée des petits bourges du lycée privé Balzac qu’un incendie a chassé de leur établissement huppé et les contraint à se mêler à la populace pour terminer leur année… Il est temps de défier ses gosses de riches en terrain sportif pour leur donner une bonne leçon : Coachés par « Le Che », les Lucky Losers entrent en action !
 
Voilà un moment que ce roman patientait dans ma PAL… Et retrouver son auteur à Nemours avant de nous voir confinés m’a poussée à franchir enfin sa couverture puis sa première page… Avec retard, je l’admets ! C’est donc parti pour une lecture tout à la fois truculente et savoureuse, mais moins légère qu’il n’y paraît !
 
Tout en abordant avec douceur et désinvolture les problèmes faussement futiles que tout adolescent peut un jour rencontrer, l’auteur vise plus large et aborde avec subtilité des questions beaucoup plus sérieuses telles que les inégalités sociales et leurs répercussions au quotidien, sujet d’actualité s’il en est !
Ainsi l’auteur nous déroule une intrigue pleine d’humour mais n’en demeure pas moins finement pensée, menée tambour battant pour de jeunes personnages tout à fait attachants, que l’on se plaît à côtoyer tandis que leur existence se trouve chamboulée par un défi qui franchit largement les grilles du lycée. 
Ainsi on suit avec plaisir leurs tribulations servies par une plume fluide, attrayante et soigné, un style empreint de fraîcheur et de dynamisme.
 
En bref, un roman touchant, plein d’humanité et largement accessible ! 

Laisser un commentaire