Focus sur… Le troisième numéro de la revue Alibi !

Mes petits Bookinautes chéris… C’est avec un brin d’amertume que je vous retrouve aujourd’hui… Nous voilà reconfinés… Nos librairies sont de nouveau fermées… Pour autant la résistance livresque est amorcée : Ensemble nous allons user et abuser du Click & Collect pour soutenir nos auteurs et nos librairies !



Pour ma part j’ai profité d’une petite escale littéraire dans la Capitale – afin d’assister à une ultime rencontre avec mon auteur Chouchou à l’occasion de la sortie d’Impact ! – pour prendre de l’avance et renouveler mes stocks… Avec en ligne de mire le troisième numéro d’Alibi, la revue de référence pour tout amoureux du polar sous toutes ses formes !


Pour ceux qui auraient manqué la relance de cet excellent Mook consacré au crime et aux faits divers en mai dernier, je vous glisse ICI l’article dans lequel je vous en parlais… Pour les autres : Suivez le guide, la plongée dans le noir et son univers impitoyable vous attend ci-dessous !


Une excursion livresque programmée dès sa sortie, mais finalement retardée pour ce qui me concerne… Ce n’est pas l’envie qui me manquait, non : Seulement il était introuvable dans les librairies de Beauvais : Ô rage ! Ô désespoir ! Ô distribution ennemie ! Il m’a fallu attendre Paris et ses stocks inégalables pour m’offrir cet opus de folie !


Un numéro dans lequel je me suis plongée sitôt récupéré, trop impatiente que j’étais de savoir sur quoi nous allions investiguer… Si l’affaire s’est avérée toujours aussi riche et fascinante qu’à l’accoutumée, elle s’est révélée pleine de belles découvertes pour votre blogueuse déjantée !


Toujours à travers ses excellentes rubriques, le Gang Alibi m’a en effet permis de rencontrer les passionnants destins et portraits de Percy Kemp, Jean-Louis Fiamenghi, Anne-Laure Compoint, mais aussi le défunt Robert Johnson. Mais la Team ne s’est pas arrêtée en si bon chemin et a conduit cette revue de main de maître en compagnie de témoins de renoms parmi lesquels Franck Thilliez, Olivier Marchal ou encore Donald Westlake !


Non content d’une liste si prestigieuse, la revue nous entraîne dans les (plus sombres) coin du monde, de Rome à Marseille en passant par le Mexique et Los Angeles, à travers une série d’articles tous différents mais très fournis et instructifs. Ajoutez à cela une formidable nouvelle signée Victor Del Arbol ainsi qu’un dossier phénoménal et absolument captivant  sur le thème de l’espionnage, sans oublier les nombreuses chroniques en tous les genres – grands formats (parmi lesquels « Le village perdu » de Camilla Sten et « Les Monstres » de Maud Mayeras, mais également « Impact » de mon auteur Chouchou Olivier Norek !) ou poches, documents (« Le dictionnaire amoureux du polar » de Pierre Lemaître) ou jeunesse, BD (« L’accident de chasse » de David L. Carson et Landis Blair) ou ciné ! 

Autrement dit ce fut une encore une belle virée au cœur des faits divers et de la littérature noire tout en étant confinée ! Ce serait un crime de sens priver : Alors foncez sur le site internet de votre librairie préférée et abusez du Click & Collect pour la soutenir et en profiter ! 

Photos tirées du compte Instagram de la revue « Alibi »

Laisser un commentaire