Chroniques 2021 \ Héloïse d’Ophélie Cohen

Un premier roman poignant, d’une lumineuse noirceur : « Héloïse » d’Ophélie Cohen, paru ce 13 octobre aux éditions IFS, dans la collection Phénix Noir.

Le pitch : A l’aube de ses trente ans, Héloïse fait un triste bilan : Celui de sa vie, un parcours semé d’embûches, jalonné de peurs et de peines, de blessures et de souffrances… Au gré de musiques l’ayant accompagnée tout au long de son existence, Héloïse remonte le fil de son histoire et nous raconte, se raconte pour le meilleur… Et surtout pour le pire…

En plus d’être officier de police, je savais Ophélie blogueuse… Mais pas autrice. Pourtant c’est un fait, la voilà toute de noire vêtue qui débarque en librairie avec Héloïse, son Héloïse sur le point de devenir la nôtre aussi. Il fallait oser et elle l’a fait. Elle a osé et elle a bien fait.

Loin du roman policier qu’on aurait pu lui supposer, l’autrice nous livre ici un récit particulièrement sombre et très intimiste, habilement narré pour nous happer dès les premières pages tournées.
Et c’est ainsi qu’elle nous présente Héloïse, personnage mémorable dont le prénom signifie « bois robuste » en germanique… Ce qui ne la préserve pas des intempéries de la vie… Une jeune femme brisée que son étoile a oubliée, la laissant dès lors dans cette ombre sournoise qui ne demande qu’à la dévorer. Sans filtre ni artifice et sans même s’en rendre compte, Héloïse nous montre et nous démontre que le destin peut s’avérer un fieffé enfoiré.
S’emparant de thématiques particulièrement fortes mais aussi très actuelles, l’histoire d’Héloïse ne manquera pas de nous toucher, pouvant résonner en chacun de nous, ce qui rend ce personnage d’autant plus attachant,  douloureusement attachant même…
Ecrit à l’encre de son âme, l’autrice nous dévoile une plume fluide, vive et pleine d’émotions, un style aussi simple que percutant, parsemé de fulgurances qui ne manqueront pas de nous toucher pour un roman noir qui nous suivra longtemps.

En bref, un roman noir introspectif incroyablement fort et sensible… Quand le bonheur vient d’abord à s’échapper, peut-on ensuite lui pardonner pour le laisser entrer ? N’est-on pas son pire ennemi quand il s’agit d’être heureux ? Héloïse vous attend donc en librairie, il ne tient plus qu’à vous de la rencontrer !

Laisser un commentaire