Potins Bouquins \ Mon merveilleux week-end à la découverte de Seille de Crime…

Si vous saviez mes petits Bookinautes adorés… J’ai tant de choses encore à vous raconter ! Pas forcément à travers cette rubrique : Ainsi je vous parlerai bientôt de ma fabuleuse journée passée en compagnie de Solène Bakowski ! Pour l’heure je me dois absolument de vous parler de Seille de Crime, ce merveilleux salon qui s’est déroulé dans l’Est de la France le week-end dernier !

Samedi dernier, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne, je suis partie avec Titine, direction Dompierre, petit village situé au cœur de l’Oise, pour commencer… Voyez-vous mes Bookinautes adorés, je sais que Lesly m’y attendait : Votre blogueuse déjantée aime en effet tenir ses livres entre des mains manucurées, et c’est donc à ma très chère Lesly que je les confie les yeux fermés ! Gérante du tout nouveau salon « Belle et bien vernie« , Lesly fait surtout partie de mes amies depuis de nombreuses années et c’est grâce à elle si mes ongles rongés ne sont plus qu’un lointain souvenir désormais ! Plus qu’un plaisir, c’est un réel besoin de la retrouver régulièrement pour papoter, pour me laisser chouchouter, pour m’offrir une véritable bulle d’oxygène dans mon emploi du temps overbooké ! Bon… Elle m’a aussi fait découvrir une super crème pour les mains de l’excellente marque « Avril »… Seulement je ne suis pas très disciplinée (Mais n’allez donc pas lui répéter, je pourrais bien me faire disputer ! ^^)

Après m’être accordée cette petite séance cocooning particulièrement salvatrice suivie d’une brève pause déjeuner, c’est toujours en compagnie de Titine que j’ai donc pris la route pour me rendre à… Euh… Nomeny et Leyr… Oui… Enfin à Seille de Crime quoi ! Près de cinq heures de routes m’attendaient… En avant l’aventure mes amis, profitons de ces salons qui nous sont offerts ! Je rejoins donc l’A16, puis l’A29 et l’A26, ensuite l’A4 et l’A431… Si jamais vous avez croisé une espèce de follasse mal peignée en train de beugler comme une vache (parce qu’on ne peut pas décemment appeler ça chanter) au volant d’une Fiat 500 (qui a le mérite d’être connectée sans possibilité de commenter) sur ce trajet : C’était moi, à n’en point douter ! Je n’ai cessé de brailler qu’en quittant l’autoroute, moins pour me repérer dans la campagne lorraine que pour me régaler de ce décor de thriller ! Visez un peu l’arrivée en fin de journée : le soleil s’était donc déjà carapaté pour laisser place à une lune tellement timide qu’elle a préféré se nimber d’un brouillard bien épais… Et voilà que Titine et moi débarquons au beau milieu de nulle part, sur ces petites routes non éclairées mais cernées d’arbres… Il n’en fallait pas plus pour laisser mon imagination s’enflammer : Ne surtout pas tomber en panne dans ce décor d’Halloween ! Quoiqu’il n’est pas encore né celui qui voudra me dépecer : Je lis sans doute plus de polars que lui et je sais me défendre, j’ai une grosse poêle dans mon coffre (et ce n’est même pas une vanne !)

Fort heureusement je ne rencontre aucun serial killer dans les environs et débarque en toute tranquillité à Bioncourt où se trouve le gîte qui m’accueillera pour le week-end sur les précieux conseils d’Isabelle… Mais… Mais ?! Mais c’est que je manque à tous mes devoirs, je ne vous ai pas encore présentée Isabelle ! Elle nous attend dans le paragraphe suivant, vous allez l’ADORER ! Avant je découvre avec émerveillement « Le Clos des Pommes« , magnifique petit gîte où je suis chaleureusement accueillie par la charmante Séverine, laquelle me conduit jusqu’à ma chambre des « Coquelicots« … De mémoire de blogueuse je n’ai jamais été si bien installée au gré de folles tribulations livresques ! Si d’aventure vous séjournez dans cette belle région (en plein jour, je vous garantis que c’est très bucolique !), n’hésitez pas à y séjourner !

Toutefois il n’y a pas un seul instant à perdre : Le Salon démarre ce soir ! Aussi je dîne rapidement dans ma chambre avant de rejoindre Titine et rallier la salle de fêtes de Nomeny, premier site du salon au sein duquel se dérouleront les tables rondes ! Une fois arrivée et garée, je patiente bien volontiers malgré le froid en compagnie d’autres lecteurs tout aussi enthousiastes que moi à l’idée de cette soirée littéraire ! Très vite le salon ouvre ses portes et, une fois le contrôle du Pass Sanitaire effectué, je récupère mon bracelet, pénètre dans la salle… Et rencontre ENFIN ma Super Isabelle ! Plus qu’une passionnée, this girl is on fire et ce petit bout de femme débordant d’énergie est pour moi un véritable modèle à suivre car, si nous nous apprêtons à savourer chaque instant de cette manifestation culturelle, c’est grâce à elle et son équipe de bénévoles aussi investis que sympathiques ! En effet c’est avec ses larmes, sa sueur et son sang que ce salon s’est construit, c’est à l’encre de son âme qu’il s’est écrit… Des années d’un impressionnant travail que nous ne pouvons que saluer alors que démarre cette troisième édition de folie ! C’est la première fois que je la rencontre et pourtant j’ai l’impression de la retrouver comme si nous nous connaissions de longue date, aussi je savoure ces quelques mots échangés avec elle… Elle est épuisée et pourtant rayonnante, simplement heureuse de pouvoir nous proposer cet évènement… Oui elle est heureuse et moi je l’admire : Si je ne suis une passionnée, c’est bien peu comparé à cette petite fée livresque !

Mais l’heure tourne et les rencontres se multiplient : Je croise Yvan Fauth et Geneviève Van Landuyt qui s’apprêtent à officier en compagnie de nos auteurs chéris, je salue Nicolas Duplessier et Sandra Martineau, je retrouve Jean-Pierre Verna et Marc-Olivier Rinchart, je reconnais Caroline Vallat, Céline Brousse et nombre d’adeptes de la littérature noire, fin prêts à se régaler… Car il est déjà temps de s’installer : Et c’est Yvan qui ouvre le bal avec Sonja Delzongle, Fabrice Papillon et Franck Thilliez avant de laisser la place à Geneviève en compagnie de Claire Favan, Sandra Martineau et Gaëlle Perrin-Guillet… C’est d’ailleurs à cette occasion que j’écoute attentivement Sandra nous présenter « Dernière Escale« , ce qui fait naître en moi une irrépressible envie de découvrir ce titre ! Après une courte pause et quelques papotages, Yvan reprend le micro en compagnie de Johana Gustawsson et mon auteur Chouchou Olivier Norek mais aussi Julie Ewa que je redécouvre et ne manque pas de me fasciner, puis c’est au tour de Geneviève de clôturer la soirée en compagnie Ghislain Gilberti, Antoine Renand et Cédric Sire… Quatre tables rondes et deux bonnes heures plus tard de bouquinades, de régalades, de rigolades que je n’ai décidément pas vues passer ! Pourtant il se fait tard et la fatigue commence sérieusement à me gagner… Je prends tout de même le temps de papoter avec mon auteur Chouchou, de discuter avec Jacques Saussey et François Xavier Dillard puis de retrouver Isabelle à qui je souhaite bien du courage pour ranger la salle avant de la retrouver le lendemain pour une journée de dédicaces qui promet d’être géniale ! Je quitte ainsi la salle, des cernes sous les yeux mais le sourire aux lèvres, enchantée de m’offrir ce fabuleux week-end littéraire ! Quelques kilomètres plus tard je rejoins mon gîte et ma chambre pour une bonne nuit de repos bien mérité : Au risque de me répéter, dimanche promet d’être passionnant à souhait !

Et il démarre avec un copieux petit déjeuner ! S’ils sont particulièrement discrets, Séverine et son compagnon Franck sont décidément aux petits soins pour leurs hôtes et je me suis régalée ! C’est donc à regret que je quitte mon antre afin de rejoindre Titine, mais c’est pour mieux rallier le salon, et cette fois-ci la salle des fêtes de Leyr pour cette seconde étape ! J’arrive vers 09h45 et le salon ne commence qu’à 10h00, pourtant une petite file d’attente s’est déjà formée à l’entrée… Une file d’attente que je rejoins avec plaisir malgré l’extrême fraicheur matinale… Et une fraîcheur matinale que l’on oublie bien vite sitôt qu’on pénètre dans le hall – avec sa chouette reconstitution que je n’ai même pas pris le temps de photographier – mais plus encore dans la salle où se tiendront les dédicaces : Les lieux sont remarquablement bien décorés, dégagent une ambiance délicieusement tamisée pour une journée de formidables rencontres dans un cadre aussi intimiste que coquet !

Fidèle à mes petits rites littéraires, vous vous doutez bien que je rejoins sans délai la file d’attente de mon auteur Chouchou pour venir le saluer et lui faire dédicacer mon « Gros Chouchou« , ce fameux exemplaire de sa « Trilogie 93 » que je ne cesse plus de trimballer depuis sa sortie ! Puis je suis mon instinct et vais directement à la rencontre de Sandra Martineau, laquelle m’offre un cadeau – que je pourrai bientôt partager avec vous et dont je lui suis particulièrement reconnaissante ! – avant de me dédicacer son fameux thriller « Dernière Escale » pour lequel je me suis tant passionnée depuis la table ronde de la veille ! Je vais ensuite retrouver Ghislain Gilberti que je n’ai pas vu depuis un an et qui m’a tant manqué ! Je suis ravie de pouvoir enfin le remercier de m’avoir fait l’honneur de m’accorder une place dans le dernier tome de son excellente Trilogie des Ombres « Le Sacre des Impies« , et ce avec un incroyable crédibilité qui m’a profondément touchée ! Si vous n’avez pas encore eu l’occasion de découvrir la plume de ce formidable auteur qu’est Ghislain Gilberti, je vous invite à le faire sans délai, notamment avec « Sa Majesté des Ombres« , le premier tome de la Trilogie des Ombres, une véritable pépite !

Je me dirige ensuite vers son voisin Lawren Schneider… Et pour cause : C’est le seul auteur que je n’ai encore jamais lu et que je ne connais pas autrement qu’à travers les réseaux sociaux ! Il me faut absolument remédier à cette bévue, vous en conviendrez… Je vais donc le saluer, me présenter puis nous échangeons longuement sur sa bibliographie et je jette finalement mon dévolu sur « Les Larmes des Cigognes« , son second roman ! Je croise ensuite le sympathique Nicolas Duplessier sur lequel je me jette presque pour un petit doublé dédicace/photo avant de le laisser repartir en vadrouille avec sa caméra ! Ensuite je vais papoter avec Sonja Delzongle qui me signe enfin « L’homme de la plaine du Nord » que je n’avais pas encore pu lui faire dédicacer. Je retrouve également Gaëlle Perrin-Guillet avec qui je discute bien volontiers avant de me glisser dans la file pour rencontrer l’adorable Johana Gustawsson dont je vous conseille absolument le dernier titre, « Te tenir la main pendant que tout brûle« , c’est un vrai bijou de littérature noire !

Fermement décidée à le rencontrer quand bien même il faudra m’armer de patience, je rejoins le long rassemblement de lecteurs au bout duquel dédicace Franck Thilliez… Loin d’être décourageant, je me retrouve entourée de gens fort sympathiques avec qui je bavarde et plaisante bien volontiers ! Grâce à eux j’en profite même pour quitter la file l’espace d’un instant pour rejoindre la charmante Julie Ewa dont je vous conseille très chaleureusement les deux premiers romans dans l’attente de nouvelles parutions en 2022… Et vous savez comment j’ai remercié mes acolytes livresques ? En les menaçant s’ils ne se procuraient pas « 1991 » et « Il était deux fois« … Tout cela devant Franck Thilliez : Oui je sais, je suis inquiétante parfois, souvent… Bon OK, toujours… Mais je ne mords pas (encore) ! Plus sérieusement ce fut un immense plaisir que de pouvoir échanger enfin avec Franck Thilliez que je n’avais pas revu depuis le mois de juin dernier, c’était alors à la librairie Martelle à Amiens… Si je n’ai pas pu me procurer l’exemplaire initialement escompté, je suis repartie avec le cadeau de Noël de mon Papounet… Dont je ne vous dirai rien : Vous ne le découvrirez qu’une fois au pied du sapin, faut pas déconner !

Le salon bat son plein et, sans m’en apercevoir, j’ai laissé filer la pause déjeuner… Qu’à cela ne tienne, je fais une petite escale chez mon auteur Chouchou avant de repartir à l’assaut d’une autre file d’attente, celle de Cédric Sire ! L’occasion pour moi de faire connaissance avec deux sympathiques Luxembourgeoises, lesquelles m’ont aidée à réviser ma géographie puisque j’ai appris qu’elles avaient beaucoup moins de route que moi pour venir jusqu’ici ! Nous papotons également manucure puis littérature noire et, sans (trop) la menacer cette fois-ci, j’incite fortement vivement Florine à se plonger dans « La Saignée » qui est pour moi le titre le plus retors, passionnant et abouti de Cédric Sire, auteur fort talentueux dont j’apprécie particulièrement la plume, ce que je ne manque pas de lui répéter lorsque vient mon tour de discuter avec lui ! Ravie de cet échange, je me dirige ensuite vers Claire Favan que je retrouve toujours avec plaisir au gré des salons puis je prends le temps de bavarder enfin avec Yvan Fauth, de nos blogs respectifs bien sûr mais surtout de l’excellente collection de recueils de nouvelles publiés chez Belfond sous sa direction ! J’en profite d’ailleurs pour lui faire dédicacer l’exemplaire que je fais tourner depuis le début du salon afin de vous le faire gagner d’ici la fin de l’année ! Je vais ensuite à la rencontre de Fabrice Papillon que je n’ai pas vu depuis deux ans ! Un plaisir que de pouvoir papoter de sa nouvelle parution intitulée « Aliénés » et publiée aux éditions Plon, qui se trouve dans ma PAL et sera englouti avant le Salon du Livre de Nemours où nous nous retrouverons ! Je traverse ensuite la salle afin de rejoindre Yvan Zinberg, récemment croisé à l’occasion du Salon Iris Noir à Bruxelles mais avec qui je n’avais malheureusement pas eu le temps d’échanger ! Je m’échoue alors bien volontiers à la table de Salvatore Minni et ses adorables acolytes Marc-Olivier Rinchart et Jean-Pierre Verna, avec qui je discute toujours avec joie ! Nous papotons des projets littéraires à venir, des prochaines rencontres également, des tables rondes aussi…

Seulement le temps passe décidément trop vite, je vais donc saluer mon auteur Chouchou comme je le fais habituellement, mais je ne peux quitter ce salon sans un dernier mot à IsabelleIsabelle grâce à qui j’ai passé un magnifique week-end… Isabelle dont le courage comme la volonté forcent le respect… Je persiste et je signe, je suis décidément admirative de ce brin de femme qui déplace des montagnes de bouquins pour nous faire rencontrer une affiche d’auteurs absolument exceptionnelle dans un bled paumé… Il fallait le faire et elle l’a fait… Non seulement elle l’a fait mais elle l’a brillamment fait : Elle peut être fière d’elle et je lui souhaite, je dirais même plus je NOUS souhaite de nombreuses éditions à venir ! J’aurais pu passer des heures en sa compagnie mais 16h30 s’affichent déjà sur mon portable… Je n’ai pas pris le temps de manger, je n’ai même pas pensé à me rendre aux WC…! ^^ Une petite pause s’impose donc après un passage par la caisse où je n’ai pas manqué de faire un bouchon en raison des piles que j’ai amassées… Si vous voyez un avis de recherche me concernant, émanant de mon banquier… Ayez pitié et veuillez ne pas me dénoncer s’il vous plaît, peu importe le montant de la rançon : Je ne suis qu’une passionnée et ce salon méritait d’être visité tant la passion d’Isabelle se reflétait jusque dans les plus infimes détails de ce salon… Oui je suis épuisée, oui je me suis ruinée… Mais oui je suis enchantée et c’est le meilleur des remèdes contre la morosité ambiante ! I’ll be back, I’ll be BOOK !

Laisser un commentaire