Chroniques 2022 \ Urbex sed Lex de Christian Guillerme

Un titre énigmatique et une couverture intrigante pour une lecture exaltante… Mais dont les risques ne sont pas pris en charge par votre assurance : « Urbex sed Lex » de Christian Guillerme, paru en juin 2020 aux éditions Taurnada.

Le pitch : Passionnés d’urbex, deux couples d’amis multiplient les explorations nocturnes qu’ils ne manquent pas de partager sur leur blog. C’est ainsi qu’ils sont contactés par un inconnu qui les met au défi de résoudre une énigme dans un sanatorium désaffecté en échange d’une coquette somme d’argent. Si la proposition les laisse perplexe de prime abord, une telle récompense permettrait aux jeunes gens d’envisager d’autres projets pour l’avenir… Aussi acceptent-ils de relever ce défi malgré leurs réticences… Une décision qu’ils vont regretter sitôt arrivés sur les lieux de cette expédition qu’il voulaient la dernière…

Voilà un bouquin dans lequel il me tardait de pouvoir enfin me plonger ! De Christian Guillerme je n’ai lu que « La Corde de Mi« , son premier roman désormais disponible chez LBS éditions tandis que « Transaction« , son second livre publié aux éditions Taurnada, patiente encore dans ma PAL. Mais c’est bel et bien sur ce troisième titre que j’ai jeté mon dévolu après en avoir lu les premières pages dans le cadre des sélections du Prix des Auteurs Inconnus, pour lequel j’avais la chance de faire partie du jury dans la catégorie littérature noire. Si celui-ci n’a malheureusement pas franchi le cadre des sélections, la lecture de l’extrait m’avait franchement emballée, me laissant même carrément frustrée de ne pouvoir poursuivre l’aventure sans délai… Mais plutôt que de me ruer en librairie – comme tout lecteur normalement constitué aurait fait -, j’ai préféré m’entêter à rencontrer l’auteur sur un salon pour en discuter avec lui avant de m’en procurer un exemplaire dédicacé… Ce que j’ai finalement réussi à faire le 11 décembre dernier à l’occasion du salon Noir Charbon : Autant vous dire que je n’ai pas tenu plus de quelques jours pour ensuite partir en expédition littéraire !

Si le soufflet est quelque peu retombé – sans doute en attendais-je trop d’avoir justement tant attendu -, je me suis volontiers laissée happer par cette intrigue prenante, particulièrement bien construite et rondement menée, qui se révèle assez facilement mais dont on ne peut empêcher la tension de nous gagner, de grimper crescendo jusqu’à un dénouement, certes un peu brusque mais tout à fait réussi.
Si l’intrigue aurait sans doute mérité quelques pages voire chapitres de plus pour répondre à l’ensemble de nos questions, force est de constater qu’elle ne connait aucun temps mort et se voit menée tambour battant par une poignée de personnages fort intéressants à côtoyer, que l’on suit sans hésiter jusque dans les méandres de ce sinistre sanatorium.
Porté par une plume fluide et attrayante, un style visuel particulièrement immersif et entraînant, ce roman est d’autant plus palpitant qu’il est aussi rythmé par des chapitres courts qui ne font qu’accentuer et accélérer notre lecture !

En bref, un thriller à l’ambiance glaçante, plutôt simple mais bigrement dynamique et efficace !

La publication a un commentaire

  1. Olena martin

    Merci pour cette découverte !

Laisser un commentaire