Chroniques 2017 \ Toxique de Niko Tackian

Plus qu’un polar, un thriller de haute volée pour un héros impressionnant : « Toxique » de Niko Tackian, aux éditions Calmann Levy.
 
Le pitch : Après une nuit largement mouvementée, Tomar Khan et son groupe se retrouvent à Fontenay-sous-Bois, dans les locaux d’une école maternelle où la directrice vient d’être retrouvée assassinée dans son bureau. Si les premiers éléments de l’enquête annoncent une résolution rapide de l’affaire, c’est sans compter le redoutable flair de Tomar qui ne se laisse pas duper aussi facilement et ne veut pas voir ce crime résolu trop facilement pour être vrai…
 
Voilà longtemps que je souhaitais retrouver la plume de cet auteur, découvert durant mes congés d’été avec « La nuit n’est jamais complète« , un court thriller particulièrement intense, pour lequel le coup de foudre fut sans appel. Il m’a cependant fallu attendre une occasion, et pas n’importe laquelle puisque c’est en octobre dernier, lors de la soirée des « 13 salopards du vendredi 13 » organisée pour sauver la librairie « L’Œil écoute » que je me suis procuré ce roman… Si je n’ai malheureusement pas pu le faire dédicacer par l’auteur avant de reprendre le train, je ne regrette en rien mon achat et cette lecture qui confirment mon addiction certaine pour les écrits de l’auteur…
 
En effet l’auteur ne ménage pas son lecteur et plonge directement ce dernier au cœur de l’action… Mais pas tout à fait celle à laquelle on pensait en tournant la première page, déroutant ainsi ledit lecteur quand  vient le moment des présentations : Tomar Khan n’est pas tout à fait un flic comme les autres…
Seulement ce n’est pas le moment de se poser de questions, il faut déjà se mettre en route pour résoudre un meurtre. Mais si l’auteur use et abuse des codes du genre pour nous livrer une intrigue d’allure classique, il ne faut pas se fier aux apparences. En effet le but premier n’est pas de maintenir un suspense de tous les instants avant de nous dévoiler l’identité du coupable, mais bien plutôt de comprendre le pourquoi de ses agissements. En réalité l’auteur nous offre un récit particulièrement original et prenant qui parlera au plus grand nombre pour traiter du thème complexe de la manipulation, de ces personnes nocives dans notre entourage, toxiques donc, qui parviennent à nous pourrir la vie sans même que l’on ne s’en rende compte. Dès lors le lecteur ne peut s’empêcher de tourner les pages avec frénésie, dévorant ce bouquin en un temps record.
Car au-delà de l’intrigue, la vraie force du roman tient en premier lieu à son personnage principal. En effet, le « Pitbull » Tomar Khan retient tout de suite l’attention avec son côté obscur et boderline, outre ses failles. S’il est partie prenante à l’histoire, cela ne nous empêche pas de nous plonger dans la sienne pour y découvrir ses différentes facettes, ce qui le rend plutôt attachant en plus d’être particulièrement intéressant et même, n’ayons pas peur des mots, franchement captivant. Tant et si bien que le lecteur n’aspirera qu’à une chose une fois cette lecture terminée : Retrouver Tomar Khan pour d’autres aventures, un tarif non négociable.
La plume est particulièrement fluide et agréable, les chapitres courts donnent du rythme au récit dont le style est aussi simple que percutant, promesse d’un excellent moment de lecture en perspective.
 
En bref, un essai transformé pour cet auteur dont je suis désormais fan avec un enquêteur choc qu’il me tarde de retrouver pour le découvrir davantage !

Laisser un commentaire