Chroniques 2018 L’Arbre Monde de Richard Powers

Un ambitieux roman pour un sujet d’envergure : « L’Arbre-Monde » de Richard Powers, à paraître aux éditions Le Cherche Midi le 06 septembre 2018.
 
Le pitch : « Au début il n’y avait rien. Et puis il y eut tout.
Alors, dans un parc dominant une ville occidentale, après le crépuscule, l’air déverse une pluie de messages.
Une femme est assise par terre, adossée à un pin. L’écorce appuie contre son dos, aussi dure que la vie. Les aiguilles parfument l’air, et une force bourdonne dans le coeur du bois. Ses oreilles s’accordent aux fréquences les plus basses. L’arbre dit des choses en mots d’avant les mots ».
 
Si je connaissais l’auteur de nom, je n’avais jamais eu l’occasion de découvrir sa plume. L’occasion, c’est finalement le Cercle des Lecteurs du Furet du Nord qui me l’a offerte avec cet impressionnant livre traitant d’un sujet aussi vaste et ancien que le monde lui-même : la nature et notre rapport à elle.
 
Une fois franchie cette couverture à donner le vertige, l’auteur nous conte ainsi la nature et l’importance des arbres en son sein, mais aussi leur faculté à communiquer entre eux. Seulement l’auteur met aussi en avant notre incapacité chronique à préserver notre environnement, au point de le mettre en danger, de nous mettre en danger aussi d’ailleurs… Seulement les nouvelles technologies nous ont aveuglés à ce sujet.
Dès lors le lecteur suit une poignée de destins qui se croisent et s’entrecroisent pour défendre les forêts, véritables poumons de la planète. Car sans arbre il n’est point de vie qui puisse subsister. On apprend énormément à leur sujet dans le présent récit, et on les regarde différemment une fois ce livre refermé.
Si ce roman est aussi dense que son sujet, au point parfois de nous égarer entre ses pages et ses forêts, il n’en reste pas moins que la plume est magnifique et remplie d’émotions, qu’elle nous reconnecte à la nature, en somme.
 
En bref, un livre riche et puissant, à l’épreuve de la nature… Mais surtout de l’homme… 

Laisser un commentaire